Accueil / Actualités / [EDUCATION] Partenariat entre le lycée Charlemagne et le collège Tchicaya

[EDUCATION] Partenariat entre le lycée Charlemagne et le collège Tchicaya

C’est par un bel après-midi d’été que nous avons été reçues par Mr Tchissembou, principal du collège Tchicaya depuis 2015. C’est un personnage ! Professeur de géographie, poète à ses heures perdues, il reçoit l'équipe de VivreAuCongo dans son bureau avant de nous faire visiter son établissement, un des plus prestigieux de Pointe-Noire.

Depuis plus d’un an, le lycée Français Charlemagne à Pointe-Noire a établi un partenariat avec le Collège Jean-Félix Tchicaya afin de réaliser un potager et la plantation d’arbres fruitiers au sein du collège. L’équipe de Vivre Au Congo, accompagnée de Noura, adjointe du proviseur et de Benoît, professeur de SVT, a poussé les portes de cet établissement et est allée à la rencontre du principal Mr Tchissembou et des élèves.

 

[EDUCATION] Partenariat entre le lycée Charlemagne et le collège Tchicaya

 

 

C’est par un bel après-midi d’été que nous avons été reçues par Mr Tchissembou, principal du collège Tchicaya depuis 2015. C’est un personnage ! Professeur de géographie, poète à ses heures perdues, il nous reçoit dans son bureau avant de nous faire visiter son établissement, un des plus prestigieux de Pointe-Noire.

IMGP7484.jpg

 

Le collège Tchicaya était le palais de justice avant de devenir en 1940 le « collège moderne » de Pointe-Noire, après quelques travaux nécessaires pour transformer les salles d’audience en salles de classe. De 1940 à 1959, l’établissement était le Lycée Français de Pointe-Noire. C’est en 1959 qu’il est devenu un collège congolais. Ce n’est qu’en 1975 qu’il est rebaptisé C.E.G Jean-Félix Tchicaya, du nom du premier député congolais a être élu à l’assemblée constituante de Paris.

Après ce brin d’Histoire, Mr Tchissembou nous fait faire le tour du collège. L’architecture coloniale nous plonge dans l’Histoire et nous donne l’impression que le temps s’est arrêté. De nombreux élèves se promènent dans les jardins qui font office de cours de récréation. Tous nous regardent amusés; que font ces mundélés dans notre collège ?

IMGP7483.jpg

 

Nous demandons à prendre des photos des élèves dans leur classe ; le directeur nous y autorise et en informe les élèves qui, dès qu’il voit leur chef d’établissement sont tous debout en un brin de seconde et en silence ! Ils prennent la pose et Mr Tchissembou leur dit même que les photos vont faire le tour du monde grâce à VAC !!!

Nous arrivons au fond de la cour et découvrons le potager.

Ce qui n’était avant qu’un terrain humide où se côtoyaient moustiques, ordures et bananiers est maintenant un espace cultivé, organisé et fleuri !

Ce projet de coopération entre les deux écoles a débuté début 2016, sous l’impulsion de la Direction et s’inscrit dans une volonté de sensibiliser les élèves au développement durable. Tous les jeudis, une douzaine de collégiens du Lycée Charlemagne se rend, avec Benoit Legac, professeur de S.V.T, à Tchicaya pour jardiner avec leurs amis congolais.

IMGP7467.jpg

 

 

Les élèves ont commencé par une opération de grand nettoyage ! Ils ont défriché le terrain, déblayé et rendu l’espace viable. Aujourd’hui, on y trouve des herbes aromatiques, des cerisiers, de l’oseille de guinée, des palmiers à huile et bien d’autres arbres fruitiers. Un point d’eau a été installé sur la parcelle pour plus de facilité.

Les projets pour 2017 ?  « Nous avons dans l’idée de créer un poulailler avec des poules pondeuses et des pintades ainsi qu’un espace éducatif sur la parcelle où des ateliers pourraient être mis en place » nous affirme Benoît.

Outre le fait de se faire rencontrer les élèves, ce projet a pour but de leur apprendre à cultiver sur une parcelle réduite, sans engrais chimiques et pesticides, avec peu d’argent et ainsi à avoir une ressource alimentaire.

IMGP7463.jpg

 

 

Le partenariat entre le Lycée Français Charlemagne et le collège J.F Tchikaya ne s’arrête pas là.

Une action de prévention contre le SIDA et sur la contraception est menée avec le département de SVT et l’infirmière du Lycée. Ont également été financés un filet et des ballons de volley. Ainsi qu’une salle informatique grâce au soutien d’entreprises implantées à Pointe-Noire.

La coopération entre le Lycée Français Charlemagne et le collège Tchikaya va bien plus loin qu’un simple échange entre deux établissements scolaires. C’est avant tout une belle rencontre entre les équipes pédagogiques et les élèves. Mais c’est surtout une main tendue vers un établissement qui ne demande qu’à offrir le meilleur à ses élèves !

Si vous souhaitez aider le Collège Tchikaya, vous pouvez le faire en donnant :

-       Des onduleurs pour faire fonctionner les ordinateurs.

-       Des livres car un projet de bibliothèque est en cours.

Pour suivre l'équipe des jardiniers en herbe, visitez la page Facebook Ecocharlemagne !

© Cécile SUEUR