Accueil / Actualités / Et si on allait voir la plus grosse tortue marine ?

Et si on allait voir la plus grosse tortue marine ?

C'est la saison de ponte des tortues, le moment idéal pour aller à la rencontre de ces animaux extraordinaires!

A cette occasion, nous sommes allés au siège de l'association Rénatura, spécialisée dans la conservation de la biodiversité.

Nous avons été accueillis chaleureusement par  Nathalie BREHERET (Directrice de l’association), Laurène POLI (Directrice adjointe) et Paul CHENE (coordinateur du programme éducation et environnement).

L'ONG Rénatura

Rénatura Congo est une association loi 1901 fondée au Congo Brazzaville en octobre  2005. Elle est financée à 62% par l’Union Européenne.

Origines du nom

En 2001, l’association a été baptisée RENATURA, en rapport au « règne de la nature » : Naturae Regnum  tirée du livre « Systema naturæ » écrit par le médecin et botaniste suédois Carl von Linné.

Activités principales:


En action, en information et en appui, l’association a pour projet principal la conservation des tortues marines en voix de disparition - les tortues marines du Congo sont des animaux intégralement protégés depuis avril 2011 (loi n°37-2008):

 

  • Libération des tortues prises dans les filets de pêche
  • Programme de sensibilisation à l’environnement
  • Répertoriage des nids en période de ponte

5 des 7 espèces de tortues marines sont présentes prés des côtes congolaises, dont la plus grosse est connue sous le nom de tortue Luth. Mais vous pourrez aussi croiser des Olivâtres, des Caouannes (très rares), des Vertes ou des Imbriquées (ces 2 dernières souvent prises dans les filets des pêcheurs).

L’association s’occupe aussi d’aider des ONG locales à la construction/gestion de projets.

Effectifs :

- 15 agents à l’année, répartis sur 4 sites de 9 à 16 km, pour la libération des tortues

- 24 saisonniers supplémentaires lors de la période des pontes, repartis sur 3 sites de 10 km chacun

 

Les difficultés rencontrées :

La première cause de mortalité des tortues maritimes est la pêche illégale : certains chalutiers ne respectent pas la distance minimum obligatoire de 13km à partir des côtes, zone réservée pour la pêche artisanale, qui est aussi le secteur d’approche des tortues en période de reproduction.

L’association essaie de faire respecter le droit maritime en relation avec le ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, par le biais de réunions d’informations.

Anecdote de Paul:

En 2017, les 2 gagnants de la catégorie junior du raid EDVT se sont vu offrir une sortie avec l’association : après quelques heures de marche en tête de cortège sur la plage et en pleine nuit, ces 2 enfants de 8 et 9 ans ont été les premiers à découvrir une tortue en pleine ponte, un souvenir extra ordinaire et inoubliable !

Comment aller voir les tortues?

L’association propose de l’écotourisme:

- de 21h à 1H : 10km de marche sur la plage pour avoir l’opportunité de voir une tortue pondre, de mi-novembre à mi-janvier.

- de 6h à 14H (à l’année) libération des tortues prises dans les filets : vous traverserez les villages et serez en contact avec les pêcheurs.

D’une demi journée à 2 jours, de 2 à 10 personnes, allez à la rencontre de ce symbole de la fertilité, et de la longévité.

40% de votre contribution sera reversée aux villages traversés pour des actions d’éducation et de protection de l’environnement.

Pour toutes informations, n'hésitez pas à les contacter:

Site internet : Renatura

FB : renatura congo

Tel: 06 944 99 99

adresse mail: renatura.asso@gmail.com

 

credit photos: renatura.org