Accueil / Actualités / Le Samu Social de Pointe-Noire

Le Samu Social de Pointe-Noire

Nous avons eu le plaisir de rencontrer Raphael et certains membres de son équipe lors d'une visite au centre du Samu social de Pointe-Noire.

Le Samu social de Pointe-Noire a été créé en 2006 à l'initiative de la municipalité de Pointe Noire, pour faire face à un problème : le nombre croissant d’enfants et de jeunes dans la rue. Le SamuSocial est aujourd’hui le premier maillon d’une longue chaîne d’intervenants dans le processus de protection des enfants et jeunes de la rue.

Les maraudes et le centre d'accueil

Tous les jours de la semaine, en journée et le soir, deux ambulances circulent dans le centre-ville de Pointe-Noire afin d’offrir une aide médicale et psychosociale d’urgence aux exclus. À son bord, une équipe de trois personnes composée d'un accueillant social, d’un infirmier et d’un travailleur social part le soir à la rencontre des groupes d’enfants vivant dans les rues de Pointe-Noire pour leur offrir des soins médicaux et une prise en charge sociale. En journée, les maraudes continuent mais cette fois en visite à domicile, à la maison d'arrêt ou encore pour un accompagnement à l'hôpital. Ce système de maraude a été créé par le Samu social international, qui compte aujourd'hui 17 dispositifs dans le monde comme celui ci.

Les enfants rencontrés par cette équipe ont tous et toutes connu des situations de violences intrafamiliales (physiques, sexuelles, psychiques, verbales), le plus souvent dues à des recompositions familiales ou à des accusations de sorcellerie. Ces jeunes exclus se concentrent sur les lieux leur offrant des opportunités économiques, tel que les marchés, l'abord des gares et le centre ville ; ils y font des petits boulots la journée avant de chercher un abri pour passer la nuit. Ces enfants sont alors livrés à eux-mêmes et sont en rupture avec leur famille. L'objectif principal du Samu Social est d’établir un lien avec eux et d’assurer un bon suivi afin de leur assurer une stabilité dans le long terme. Les équipes du Samu Social vont d’essayer de les réintégrer dans leur famille ou de leur trouver un foyer d'accueil, avec l'aide du juge pour enfants.

Dès que possible, elle recueille les plus fragiles pour les héberger dans le centre d'accueil d'urgence qui se situe sur le site du Samu Social à Mpita. Les enfants passent en moyenne 15 jours dans ce lieu, ils peuvent bénéficier de soins médicaux et psychologiques. 24 enfants peuvent être hébergés, soignés et nourris dans ce centre pleins de vie ou l'on trouve un centre médical, des sanitaires, une cuisine et un grand réfectoire, une bibliothèque, des dortoirs, un panier de basket...Un lieu conçu pour que les enfants puissent reprendre confiance et créer un lien avec les autres.

Grâce à la collecte d’informations réalisée lors des maraudes, l’organisation a constitué une base de données sur ces enfants et jeunes de la rue pour améliorer la connaissance des pouvoirs publics et autres acteurs sociaux à leur sujet. Aujourd'hui cette base de donnée compte plus de 2 600 dossiers. En moyenne 500 enfants, ayant entre 4 et 25 ans, sont suivis par le Samu social chaque année.

29 personnes constituent l'équipe du Samu Social, de nombreuses fonctions; à la fois administratives, logistiques et médicales sont nécessaires pour faire fonctionner ce centre et faire un travail extraordinaire pour venir en aide aux enfants.

Le Samu Social de Pointe-Noire est financé à 75% par le financement public (l'Union Européenne, l'Agence française du développement, la mairie de Pointe-Noire...) et 25% par des entreprises locales (Total, Bolloré, Chevron...)

Nouveau projet de formation des jeunes

Cette année le Samu social de Pointe Noire lance un nouveau projet qui vient poursuivre le travail effectué auprès des plus jeunes. Adressé aux 16-25ans, qui ne sont pas en centre et qui n'ont pas pu réintégrer le cadre familial, un programme de formation de 3 ans leur permet d'intégrer la vie professionnelle. Financé par l'UE et en lien avec l'ONG IECD, ce programme formera 20 jeunes pour un budget de 1000€/an/jeune.

Ce projet vient compléter l'activité première du Samu social que sont les maraudes, à la base du lien social avec les enfants.

Comment aider le Samu Social?

  • Par un don direct financier ou en nature (denrées alimentaires, produits d'entretien...)
  • Par un soutien logistique à la scolarisation d'un enfant
  • Par la formation du personnel du centre (ex: formation au logiciel de communication, au pack office...)
  • Par une action bénévole régulière en donnant de votre temps auprès des enfants du centre : organisation d’activités culturelles, ludiques ou sportives.

Le SamuSocial de Pointe Noire compte sur vous !

SamuSocial de Pointe Noire

Adresse : Entre le rond point Mpita et le rond point SN PLasco/ Bounji, après le marché de Mpita sur la droite.

Email : samusocial.pn@gmail.com

Tel : 066291377

Suivez toute l'actualité sur la page Facebook du SamuSocial

Texte: ALG, Claire Krotoff et Raphael

Crédit photo: Raphael