Accueil / Actualités / Rencontre avec la chanteuse congolaise Zina Hope

Rencontre avec la chanteuse congolaise Zina Hope

Suite à la diffusion sur les réseaux sociaux de son nouveau clip "Ya pas la monnaie", l'équipe de VAC est allée à la rencontre de la jeune artiste interprète congolaise Zina Hope.


Profession: Artiste interprète

Ce qu'elle aime le plus au Congo: la joie de vivre des congolais

Ce qu'elle aime le moins au Congo: les coupures d'électricité

Son plat favori: le poulet fumé aux champignons sauce muemba

Son expression favorite: "Euh!!...."


  1. Présente toi en quelques mots

Je suis Congolaise originaire de Brazzaville mais j'ai grandi à Pointe-Noire. J'aime cuisiner et manger ce que je cuisine. J'aime l'aventure, voyager à travers le Congo et faire découvrir mon pays. Je suis une fille ordinaire, naturelle, dynamique et motivée.

2. Parles nous de ta découverte du monde de la musique, Comment définis-tu ton style musical?

J'ai découvert le monde de la musique en 2018 après une rencontre avec Philippe, mon manager/auteur et compositeur. Notre musique est un métissage culturelle grâce à son univers français et à mon univers congolais et africain...

Mon style, euh!!...Je dirais que c'est de la POP mais certains morceaux comme "Ya pas la monnaie" sont plus rock!

3. Les bananes, Mama Rita, la monnaie...Où trouves-tu ton inspiration? Es-tu une artiste engagée?

L'amour du Congo, les mythes africains...Je cherche à transmettre le quotidien de la vie congolaise, il y a beaucoup de galères mais la joie de vivre est plus importante que tout le reste!

Je n'ai pas envie d'être une artiste engagée mais quand les textes de mes chansons parlent de la vie quotidienne, il est difficile de ne pas prendre partie!

4. Comment peut-on te suivre et écouter tes chansons?

Via les réseaux sociaux:

5. Quels sont tes projets?

En ce moment, j'essaie de finaliser mon premier album"Je suis en route", un album de 12 ou 13 chansons qui reprendra mon tube "Chez moi j'ai des bananes" mais aussi beaucoup d'autres chansons qui parlent de la vie d'ici sur un style pop mais aussi rock et folk.

Je vais aussi participer au Festival N’sangu Ndji-Ndji qui devrait avoir lieu à Pointe-Noire dans le courant du mois de Juin.

Mais ce n'est pas facile d'être une artiste en cette période, je ne sais pas quand mon album pourra sortir! Il faut être une vraie passionnée pour faire de la musique!

8. As-tu un rêve?

Oh oui, que mon art soit reconnu à l'international et pourquoi pas participer à des festivals à travers le monde!

9. Le mot de la fin...

Venez découvrir ma page Facebook pour me soutenir et découvrir mon dernier clip!

crédit photo: Philippe Edouard, le manager de Zina Hope