Likouala

likoualaImpfondo

La ville d’Impfondo (20 000 habitants), ville district du département de la Likouala, se trouve au nord-est du Congo. Vous pouvez vous y rendre soit par avion soit par bateau.
C’est le point de départ idéal pour effectuer en pirogue une traversée de la forêt qui sépare Impfondo de Ouesso et pour rendre visite aux peuples autochtones (pygmées).

Pérégrinations au cœur des régions du nord (entre la Sangha et la Likouala) par Benjamin Turrel

pygmees-foret-tropicaleBien au-delà des terres fertiles et des ressources en hydrocarbures, le Congo possède en son cœur de véritables richesses naturelles et culturelles. Dans les régions du nord, où la forêt tropicale recouvre la quasi-totalité du territoire, des peuples pygmées, chasseurs-cueilleurs, vivent encore comme des semi-nomades. Dans cette partie du Congo, de nombreuses ethnies bantoues ont aussi su garder leurs traditions et de ce fait, la  nature y est encore en partie préservée du braconnage et de la déforestation.

Même si le modernisme pénètre aujourd’hui  à grand pas ses territoires longtemps préservées, les difficultés d'accès et le manque d'infrastructures y rendent l'aventure avec un grand A encore possible. On peut ainsi partager le mode de vie des populations pygmées (peuples autochtones), dont les connaissances millénaires leur permettent de vivre en autarcie complète dans la forêt. La nature relativement bien préservée vous permettra également de croiser éléphants et gorilles.

peuples-autochtonesIl est important de noter que ce type de voyage demande une certaine organisation et peu s’avérer long et coûteux. Mais il est surtout important de l’entreprendre avec des personnes de confiance ayant une bonne connaissance de la région, permettant de gérer les imprévus et qui pourra être un véritable « passeport »  pour gagner la confiance des populations locales.

J’ai réalisé deux voyages dans cette région. Le premier à Impfondo dans la région de Likouala et le second dans le parc de Naboualé-Ndoki dans la Sangha. Ces deux voyages ont été réalisés avec l'aide de Sorel ETA, chercheur Ethnologue, spécialiste des populations Autochtones. Après vingt années de recherche auprès de différents groupes « pygmées », il a pu acquérir de vastes connaissances sur leur culture mais également une véritable relation de confiance.

Visite de la réserve de Naboualé-Ndoki

reserve-de-nabouale-ndokiPour le moment, la réserve de Naboualé-Ndoki, située au Nord de Ouesso, à la frontière du Cameroun et de la RCA, est gérée par la Wildlife Conservation Society. Toutes les informations pourront être fournies par Rolland Abegouo (rollabeg@yahoo.fr), en charge de la section tourisme du parc. Parmi les activités proposées, vous pourrez observer gorilles, éléphants, buffles et autres mammifères sur le site de Mbeli Bai depuis un mirador. Il s’agit d’un site mondialement connu où la rencontre de gorilles et d’éléphants est quasiment assurée. La seconde activité proposée consiste à suivre pendant quelques heures un groupe de gorilles en pleine forêt.

gorille-likoualaLes déplacements entre chaque point étant assez importants (véhicule, pirogue, marche), il est conseillé de prévoir 4 jours de visites dans le parc.
Toutes les équipes du parc sont très accueillantes, professionnelles et ont l’habitude de recevoir des visiteurs et chercheurs du monde entier.
La prise en charge par WCS peut avoir lieu depuis Ouesso pour 600 €, puis compter 5 h de route pour atteindre le camp de base de Bomassa. Pour se rentre à Ouesso, les 900 km depuis Brazzaville peuvent se faire en bus pour 25 000 FCFA (Compagnie Océan du nord pendant 12-14h, voir plus si problèmes) ou bien l'avion (compagnie Mistral) mais les annulations sont fréquentes et le vol peu sûr.

Se rendre à Bomassa sans passer par WCS est possible mais également coûteux et peu fiable. Je conseille donc, malgré le coût élevé de passer par WCS.

Peuples Autochtones

pygmees-par-desirey-minkohPour aller à la rencontre des pygmées et partager quelques instants de leur vie, il est conseillé d’être accompagné d'une personne parlant leur langue et ayant leur confiance. Ce sont des gens d’une extrême gentillesse, qui auront grand plaisir à vous rencontrer. Il sera possible d’aller chasser avec eux, de participer à la construction d’un campement. En juillet vous pourrez ramasser les chenilles (leur met préféré), récolter le miel ou tout simplement vous balader en forêt avec eux.

construction-campement-pygmee2construction-campement-pygmee1Dans la réserve de Naboualé-Ndoki de nombreux pygmées travaillent pour le parc en tant que guides ou pisteurs. Au cours de vos excursions, vous verrez quelques campements traditionnels. Ne pas oublier de venir avec des présents (alcool, cigarettes, bonbons, vêtements…).

Il est possible de se rendre à Impfondo, par avion (1h30), par bateau (6 jours selon niveau du fleuve) ou encore par voie terrestre (3 jours).
Je vous conseille la route afin de traverser le Congo et de vivre pleinement cette aventure. Pour se faire, voici les différentes étapes du voyage :

  • Bus Brazzaville-Ouesso 14h si tout se passe bien, la 1ère fois le bus s’est embourbé et nous avons dû y passer la nuit.
  • Ouesso -  Pokola en pirogue et taxi
  • Pokola – Mboua en taxi brousse
  • Mboua – Epena en pirogue à rame pendant 2 jours, avec une nuit dans un village
  • Epena – Impfondo en taxi brousse

www.vivreaucongo.com est un site d'informations indépendant géré par une équipe bénévole qui s'adresse à tous les expatriés du Congo.

Ce site est le vôtre et il ne peut exister que grâce à votre contribution.
N'hésitez donc pas à nous transmettre des modifications, ajouter des informations, ou toutes autres remarques pour son amélioration !

Pour nous contacter : info@vivreaucongo.com.