Sao Tomé

São ToméVous ne savez pas quoi faire pour les prochaines vacances ou le week-end prolongé à venir?

  • Vous avez besoin d’un bol d’air dans un endroit plus vert, plus facile, où vous vous sentirez bien accueilli ?
  •  Vous ne voulez pas partir très loin et à un prix raisonnable ?
  •  Vous aimeriez en savoir plus sur la culture et l’histoire angolo-portugaise, sans vous lancer dans un périple insensé

Vous ne pouvez pas ne pas saisir l’opportunité, à portée de main, d’aller sur les îles de Sao Tome et Principe, un petit bout d’Angola dans l’océan !

  • Une destination facileà moins de deux heures d’avion, et à raison de 3 vols par semaine
  • Une destination « rafraîchissante », sûre, et peu onéreuse,
  • Au milieu de la forêt primaire équatoriale, au pied d’un volcan, sur des plages paradisiaques, au milieu d’îles vierges, ou au cœur d’une ancienne plantation de café et de cacao

Au gré de vos envies

  • São ToméVous détendre ou pratiquer des activités sportives : randonnée en forêt, plongée, pêche traditionnelle et pêche au gros, snorkeling, kayak…
  • Découvrir : l’histoire d’une plaque tournante dans la conquête portugaise, les anciennes plantations de café, de cacao et d’huile de palme, et celle des esclaves angolais qu’on avait emmenés là pour y travailler,
  • Vous émerveiller : une île volcanique posée sur l’Equateur, une forêt luxuriantedes plages sauvages et des falaises à couper le souffle, quelques 700 espèces de fleurs et d’orchidées, près de 200 espèces d’oiseaux dont une vingtaine d'espèces endémiques, les tortues Luth qui viennent pondre, les baleines et les dauphins,
  • Savourer : le meilleur chocolat du monde, les fruits tropicaux les plus insolites, des poissons exquis

Idées de voyage

On trouve de nombreux renseignements sur le site du Consulat de São Tomé à Marseille notamment : www.sao-tome.st. Ce site passe également en revue un certain nombre d’hébergements.

Les hébergements ne manquent pas sur l’île de São Tomé, du petit hôtel aux hôtels 3 ou 4 étoiles (voir plus bas). Les hôtels 4 étoiles présentent souvent, en plus du simple hébergement, un service de transfert à l’aéroport et des activités diverses. Tous n’ont pas une piscine, mais beaucoup ont un accès à la mer. Renseignez-vous.

L’équipe VEA ne les a malheureusement pas tous testés, mais vous présente un exemple de ce que vous pourrez trouver sur place :

Jour 1

São ToméVous quittez Luanda à 14h30 pour arriver à São Tomé à 16h30. Vous sortez du petit aéroport en quelques minutes à peine, le temps de récupérer vos bagages sur l’unique tapis roulant et de passer le poste de douane tout aussi rapidement. Si vous avez choisi le Club Santana (ou un autre hôtel qui pratique ce type de service), idéalement placé pour visiter l’île, un minibus vous attend. Vous traversez la ville de São Tomédes maisons traditionnelles sur pilotis au milieu d’une végétation verte et dense, et quelques 20 minutes plus tard vous arrivez dans une forêt mi-sauvage, mi-aménagée en jardin exotique. Vous êtes arrivés au Club Santana. On vous y accueille en portugais, mais presque tout le personnel parle aussi le français (le propriétaire est un Français de Luanda !...).Les bungalows sont posés sur une falaise qui borde l’océan. Et là, en contre-bas, une plage et des palmiers, comme sur les cartes postales ! Et près de la plage, un bar pour prendre l’apéro au bord de l’eau. Le repas du soir se prend au restaurant du club, à l’intérieur, ou à l’extérieur, lui aussi posé sur la falaise. 3 Choix d’entrées, de plats et de desserts, qui alternent cuisine locale et internationale. Le Samedi en revanche, soirée spéciale sur la plage, avec barbecue et mets de toutes sortes, le tout animé par un artiste local connu, Kalù Mendes, parfois accompagné d'autres artistes. Une soirée hebdomadaire connue du milieu angolais, et toujours très appréciée.

Jour 2

São ToméAvant d’aller prendre le petit déjeuner (ou la veille si vous êtes bien organisés), vous pouvez demander à l’accueil de commander pour vous une voiture de location et un guide, pour la journée (Il n’est pas utile de louer une voiture tous les jours, car vous pourrez, depuis le Club Santana, faire beaucoup de choses sans ; par ailleurs, guides et voitures à louer sont suffisamment nombreux pour que vous n’ayez pas besoin de trop anticiper la réservation). L’ensemble ne vous coûtera pas plus de 100 euros, guide et essence compris. Le guide n’est pas indispensable à Sao Tomé, mais en plus de connaître le pays mieux que vous, il conduit pendant que vous prenez des photos !

São ToméDirection le nord pour voir la grande plantation de cacao Agostinho Neto et le beau Lagoa Azul, ou le sud, pour la plantation Agua Izé, dont l’usine de traitement de cacao est encore en activité, la Boca do Inferno, l’immense plantation de palmiers à huile de palme en cours de replantation, ou l’une de ces belles plages sauvages.

À midi, vous vous arrêterez dans un de ces petits restaurants dans lesquels on mange du poisson, des légumes locaux et des fruits délicieusement frais, ou dans une roça (plantation) rénovée, reconvertie dans l’accueil des touristes, comme par exemple à celle de Sao Joao (très agréable même si un peu chère). La plupart du temps, vous ne débourserez que de l’ordre de 8 à 12 euros par personne pour un repas typique !

Vous rentrerez à l’hôtel vers 16h, si vous voulez prendre un bain en fin d’après-midi, ou laisser les enfants jouer dans l’eau pendant que vous commandez déjà l’apéro sur la terrasse.

Jour 3 et suivants

Si vous aimez les balades, et si vous avez déjà visité le nord de l’île, vous visiterez le sud, ou inversement.

Sinon le Club Santana vous propose tous les jours de vous emmener gratuitement à la ville de Sao Tomé. D’ailleurs vous ne manquerez pas la visite de la petite mais non moins connue chocolaterie de São Tomé (en saison des pluies, vous privilégierez cette visite les jours de pluie, car il pleut sans prévenir à Sao Tome). Vous n’apprendrez pas à faire le chocolat (le secret semble bien gardé), mais vous en dégusterez des très différents, très forts en chocolat, mais étrangement doux : une merveille ! Le marché de la ville est également à voir, et son musée pour les amateurs. Pas très loin vous pourrez visiter la plantation de café de Montecafe et son ancien hôpital, malheureusement en ruine, comme la plupart du patrimoine historique de l’île.

São ToméVous pourrez aussi décider de rester une journée ou une demi-journée à l’hôtel, si vous logez au Club Santana. Il jouxte un petit village de pêcheurs, qui vit et qui s’anime. Vous pourrez l’approcher à pied, ou en kayak, mis à disposition par le club. Le Club Santana vous emmène aussi gratuitement en bateau, pour faire le tour de l’île Santana, vous y baigner avec masque et tuba si vous le souhaitez.

Si vous avez envie de nature, vous pourrez profiter également de l’excursion, toujours gratuite pour ceux qui logent au Club Santana, à la cascade de Sao Nicolau (atmosphère du paradis perdu évoqué par Cesaria Evora dans une des ses chansons). Vous pourrez même vous balader en pirogue dans la forêt épaisse pour voir ou écouter les oiseaux.

Amateurs de sport, vous pourrez programmer des sorties plongéedes sorties pêche, ou des randonnées dans le parc naturel d’Obo. Le club de plongée se situe à l’intérieur même du Club Santana.

São ToméEn saison, vous pourrez aller voir les tortues Luth pondre sur la plage (un guide augmentera alors vos chances d’en voir), les baleines ou les dauphins au large.

Si vous disposez de suffisamment de temps, vous pouvez, une fois sur place, envisager d’aller passer une nuit sur l’île de Principe, à une heure d’avion. Le resort Bom Bom est connu pour les sorties de pêche au gros, et son cadre enchanteur ; mais le coût supplémentaire de l’escapade n’est pas négligeable.

Si vous êtes plus « roots », vous pouvez loger dans différents lodges plus ou moins « éco ». Mais les moustiques n’y sont pas rares, et parfois « méchants ». Par ailleurs, l’île est suffisamment « petite » pour que vous vous posiez dans un même hôtel la durée de votre séjour, (à condition de bien le choisir), et que vous fassiez vos excursions depuis ce point, sans avoir à faire et défaire vos valises tous les soirs. Sauf peut-être à rester plus d’une semaine.

Pensez à votre prochain voyage :

  1. En posant 2 jours de congés : Vous partez le dimanche et revenez le mardi.
  2. En posant 3 jours de congés : Vous partez le jeudi et revenez le lundi
  3. En posant 4 jours de congés: Vous partez le dimanche et revenez le vendredi.
  4. Pour un séjour d’une semaine ou plus : Vous partez le mardi (12h), le jeudi (14h30) ou le dimanche (14h30), et revenez le lundi (8h40), le mardi (14h) ou le vendredi (8h40)

en empruntant les vols réguliers de la TAAG (Horaires donnés à titre indicatif).

Le Club Santana propose également ponctuellement des vols charters, et peut en programmer un à la demande, pour un groupe.

Quelques points importants

Les ressortissants des pays membres de l'Union Européenne, des USA, du Canada et de la Communauté des Pays de Langue Portugaise sont dispensés de visa d'entrée à São Tomé & Principe pour des séjours d'une durée inférieure à 15 jours. Les ressortissants de tous les autres pays bénéficieront de la même mesure s'ils disposent d'un passeport d'une validité supérieure à 3 mois et d'un visa valide (Schengen ou USA).

Pour les séjours d’une durée supérieure à 15 jours, l’admission à Sao Tomé et Principe se fait au moyen d’un passeport en cours de validité revêtu d’un visa de tourisme. Celui-ci peut facilement se faire au consulat de São Tome, à Luanda (Alvalade) en 48 heures.

La monnaie locale est le Dobra. Elle est très faible, donc prévoyez une grosse poche ! Vous pouvez changer très facilement des dollars ou des euros. Vous pouvez également payer en euros dans la plupart des lieux, mais rarement en dollars. L’usage de la carte Bleue reste aléatoire.

Au moment du retour à Luanda, à l’aéroport, il faudra vous acquitter d’une petite taxe (20$/adulte et 10$/enfant). Prévoyez donc quelques dobras, euros ou dollars supplémentaires.

Quelques adresses

De nombreux renseignements sur le site du Consulat de Sao Tome à Marseille : www.sao-tome.st

Bom Bom Resort

www.bombomprincipe.com
Tél. : 00239 225 11 14
reservations@bombomprincipe.com
info@bombomprincipe.com
Hotel Manager : manager@bombomprincipe.com

Club Santana

Praia Messias Alves – Distrito de Cantagalo
geral@clubsantana.com
jorge.amaro@clubsantana.com
Tél. : +239 224 2400
+239 9918752

Pestana Sao Tome

www.pestana.com
Av. Marginal 12 de Julho
851
Sao Tome
+(239) 2244500
reservas.stome@pestana.com

Mais également, dans la catégorie 4 étoiles : Hôtel Omali Lodge, Hôtel Pestana Equador, Hôtel Pestana Miramar etc.

Vous trouverez par ailleurs de nombreux petits hôtels de ville.

Boutique Artisanale

Mama Africa stp
mamafricastp@gmail.com
Tél. : +239 98 65 770

Guide touristique et location de voiture :
Vous pouvez vous adresser au Club Santana ou l’un des autres resorts de l’île, qui vous conseillera sur le choix du guide.

Joel Ramos
joelafonsodosramos@hotmail.com
Tél. : +239 99 69 766

Informations supplémentaires

Pour y aller, il vaut mieux éviter les mois d'octobre, novembre, mars, avril et mai car c'est la saison des pluies (en fait, il y en a 2).

  • Prendre un guide Sao Tome car il n'y a pas trop d'infos sur place. Le petit Futé en a édité un "Gabon et Sao Tome et Principe".
  • La visite de la chocolaterie du centre se fait uniquement le jeudi.
  • Attention : pas de distributeur visa donc venir avec du cash (euro, dollar) ou les banques et les grands hôtels peuvent fournir du cash via la carte bleue contre une petite commission
  • Prévoir de l'anti-moustique dès qu'on se balade dans les terres (les moustiques piquent à travers les chaussettes !)
  • Essayer d'aller passer une ou deux nuits dans l'hôtel Pestana Equador sur l'îlot das Rolas au sud de l'île. L'hôtel organise des navettes pour y aller (2h de Sao Tome + 40 minutes de bateau). L'îlot est paradisiaque et a la caractéristique d'être posé exactement sur l'Equateur d'où l'occasion d'une photo symbolique.
  • La taxe de sortie est de 20$/adulte et 10$/enfant. Il faut donc garder pas mal de cash avant de partir.

www.vivreaucongo.com est un site d'informations indépendant géré par une équipe bénévole qui s'adresse à tous les expatriés du Congo.

Ce site est le vôtre et il ne peut exister que grâce à votre contribution.
N'hésitez donc pas à nous transmettre des modifications, ajouter des informations, ou toutes autres remarques pour son amélioration !

Pour nous contacter : info@vivreaucongo.com.