draisineWeek-end en draisine dans le Mayombe

 par Blandine Cailly (2014)

La draisine et nous-mêmes sommes parfaitement à l’heure samedi matin. Le sous-chef de gare est là en personne, visiblement pour s’assurer que notre départ se passe bien. Il faut dire que l’obtention de la réservation de la draisine ne fut pas de tout repos ... Trois cheminots nous accompagnent. 

Notre draisine… Magnifique non ? Il y a sept places, nous sommes treize mais quelle importance ? Avec un ou deux tabourets, quelques enfants sur le rebord devant, des banquettes pour deux où l’on tient à trois, tout le monde est finalement installé. 

gare-entre-pointe-noire-et-dolisieLa sortie de Pointe Noire est captivante, c’est une nouvelle façon de découvrir la ville. Le chemin de fer est un lieu de vie en Afrique. C’est un sentier, on y fait sécher le linge et l’on y vend des fruits entre deux trains, en restant attentif aux sifflements des locomotives.  

Les passages à niveaux ne sont pas protégés et sont vraiment dangereux. Il y a parfois quelqu'un avec un sifflet et un drapeau pour annoncer le train, parfois non…




marche-de-fond-tie-tieLe marché de Fond Tié-Tié, le plus grand de Pointe-Noire. Il n’y a pas ou peu de récupération des ordures hors du centre-ville.









cle-de-chemin-de-ferIl y a 12 gares entre Pointe Noire et Dolisie. A chaque fois, le chef de gare nous salue d’un vigoureux coup de sifflet et passe à nos cheminots une « clé », sorte de collier de vache.  A chaque fois c’est un vrai numéro de voltige, car bien sûr nous ne nous arrêtons pas. Ce système de clés échangées permet de savoir s’il y a un véhicule sur le tronçon de chemin de fer, et d’empêcher un autre véhicule de s’engager en face. La ligne Congo-Océan, c’est tout un monde avec ses propres règles.

gare-de-tsoumbou

Pique-nique à la gare de Tsoumbou, des enfants curieux nous observent…Nos enfants donnent nos restes de chips, qui ne font pas l’unanimité. J’entends les aînés parler de « contamination microbienne ». C’est amusant qu’ils craignent qu’on leur transmette des maladies. Je pensais que c’était une peur de Mundele.





train-de-marchandisesAvant de repartir nous laissons passer un train de marchandises, qui emmène aussi beaucoup de passagers, accrochés sur  et entre les wagons. Le billet Pointe-Noire - Brazzaville coûte autour de 20 000 FCFA, soit le quart du salaire moyen d’un policier ou d’un instituteur.





jungle-du-mayombeNous rentrons dans la jungle du Mayombe.

Il y a quelques tunnels. Le dernier, qui est en fait la sortie du Mayombe, fait plus de quatre kilomètres, dans l’obscurité la plus complète. Très impressionnant. 







arrivee-a-dolisieArrivée à Dolisie, six heures après notre départ de Pointe Noire.




dolisieOn va se dégourdir les jambes dans la ville, direction le marché couvert. Les rues de Dolisie sont très agréables, larges, calmes, propres. Et rouges ! C’est pour cela que les taxis sont rouges ici (bleus à Pointe Noire pour l’océan, vert à Brazza pour la forêt). La vue sur le Mayombe est superbe.





gapsNous descendons chez Gaps, une institution à Dolisie. Gaps a passé presque toute sa vie en Afrique, sa vie est un roman qu’il aime raconter aux voyageurs de passage. 

perroquet-zoo-dolisie

Le jardin zoologique chez Gaps : un python, un croco, des tortues, des sibissis, des aigles et un perroquet du Gabon ! Les enfants sont au Paradis, et Gaps assure l’animation non-stop.





 

gaps-art-africainGaps a accumulé une collection d’art africain de la région extraordinaire, qu’il nous fait visiter. 




fer-a-repasserPendant la guerre des années 90, Gaps a abandonné sa scierie à Dolisie et a planqué sa collection dans une citerne. C’est tout ce qu’il a retrouvé de tous ses biens en revenant. Il avait notamment un bateau. Un soldat lui a rapporté ce fer à repasser en lui disant que c’était ce qui restait du bateau, le métal ayant été utilisé…

 

 



Le retour se passe sans encombres. 

arret-achat-de-fruitsOn s’arrête pour attendre le passage de la Gazelle, le plus beau train de la ligne qui n’a que deux ans. Sur le quai, on achète des mangues et des bananes, et on admire le monument dédié aux ouvriers morts pendant les travaux de création de cette portion de ligne, pendant les années 80.








mayombe-sous-la-pluieNous profitons à nouveau des paysages du Mayombe, cette fois-ci sous une pluie diluvienne.












escapade-en-draisineCes escapades autour de Pointe Noire auront fait le sel de notre séjour au Congo.

 

Back to top