par-la-routeAu Congo, le réseau routier, qui s’était détérioré suite aux conflits armés des années 90, est le maillon faible du secteur des transports. Il compte environ 17.000 km de routes intérieures, dont moins de 10% sont bitumées, parmi lesquelles plus de la moitié sont en très mauvais état

Le pays est toujours coupé en deux faute de réseau routier permettant de relier le Nord au Sud Brazzaville à Pointe Noire. Toutefois, le 20 décembre 2011, le 1er tronçon de la RN1 ralliant Pointe Noire à Dolisie (160 km) a été inauguré et les travaux du second tronçon entre Dolisie et Brazzaville (380 km) sont commencés. 

Pour sortir de Brazzaville, hormis la route nationale n°1 jusqu’à Kinkala et la route nationale n°2 jusqu’à Makoua, le réseau routier est peu praticable. 

Pour sortir de Pointe-Noire il y a trois routes principales : 

  • la RN5 qui va vers le Gabon : route goudronnée jusqu’à Madingo-Kayes puis piste praticable hors période pluvieuse
  • la RN1 qui rejoint Brazzaville en passant par Dolisie : très dangereuse en raison de sa topographie, nombreux virages, du trafic de grumiers et de la vitesse excessive des automobilistes. 
  • Enfin la RN4 qui va vers le terminal de Djeno puis le Cabinda

Dans les départements de la Sangha et de la Likouala, dotés de nombreux cours d’eau, les déplacements s’effectuent principalement en pirogue.

 

Back to top