maison-a-pointe-noireLa recherche d’un logement est une étape essentielle dans l’installation au Congo car il est important de se sentir bien chez soi lorsque l’on vit à l’étranger. Certaines sociétés (ex. Total) attribuent un logement de fonction à leurs salariés expatriés. Souvent également, les logements se transmettent de prédécesseur à successeur, ce qui évite les mauvaises surprises. 

Lorsque l’on doit rechercher soi-même un logement, cette recherche peut être un peu compliquée compte tenu du niveau des prix sur des logement aux standards « occidentaux ».

Localisation/ les quartiers

A Brazzaville comme à Pointe Noire, les expatriés vivent généralement dans les quartiers du centre.

A Brazzaville

 

A Pointe Noire

 

Brazzaville

Les expatriés sont souvent logés dans le centre-ville de Brazzaville (aux alentours de la poste, de la gare, de la cathédrale ou de la basilique) ou aux alentours du lycée Saint-Exupéry et de l’Institut Français du Congo ce qui correspond également au secteur où les loyers sont les plus élevés.

Plus on s’éloigne du centre-ville et plus les loyers baissent mais les commodités également.

Pointe Noire

Le centre-ville de Pointe Noire n’est pas très étendu : à titre indicatif, pour aller du wharf à l’école primaire Charlemagne, on met rarement plus de 15 minutes même aux heures de pointe où la circulation peut être très dense. Néanmoins, compte tenu de la généralisation de la pause déjeuner et de l’absence de restaurant d’entreprise et de cantine scolaire, les trajets lieu de travail-lieu de vie reviennent au moins 4 fois par jour.

La plupart des expatriés vivent dans les quartiers du centre-ville situés de part et d’autre du Boulevard du Général Charles de Gaulle entre le rond-point Kassai et la gare ou dans les quartiers de la Côte Sauvage et du Wharf. Le quartier de Tchikobo est particulièrement prisé des expatriés. Il s’agit d’un lotissement de maison de standing bâties sur un plan similaire avec jardin et très souvent piscine. Les quartiers de la gendarmerie, du groupement du 31 juillet sont également attractifs. 

Néanmoins, de plus en plus d’expatriés à la recherche de biens de qualité pour des prix plus accessibles s’installent dans des quartiers moins centraux tels Mpita, Tchimbaba ou encore Songolo.

 

Back to top