ecole-la-benediction-courJe me nomme Annie Lombange-Ducleroir, et je suis bénévole dans une école congolaise : « La Bénédiction ». Elle est située à Ngoyo « La Plaine », village à proximité du péage qui mène à Djeno.

Nous avons fondé cette école en 2011, en créant une coopérative scolaire. Nos moyens sont donc faibles (nous n’avons aucune aide financière). Nous fonctionnons seulement avec le paiement des parents. 

La Bénédiction propose un enseignement de la maternelle à la 3ème. Environ 320 élèves la fréquentaient l'année d'ouverture. Nous venons d'entamer notre 4e année scolaire et nous accueillons à ce jour 484 élèves. Nous avons obtenu un important taux de réussite aux examens : 99 % au B.E.P.C, 90 % au C.P.E (examen des C.M.2) la 1ere année. Ceci a été très encourageant pour l’avenir. De ce fait, l’école est en perpétuelle expansion. Les classes étant saturées, nous en avons construit de nouvelles grâce aux dons que nous avons reçu et nous avons pu les équiper correctement (bureaux, tableaux…).

ecole-la-benediction-classeNous serions très heureux si vous vous associez à notre projet en nous aidant. Les bénévoles sont les bienvenus. Nous avons grand besoin de dons. Si vous avez des cahiers, des crayons, des stylos, des feutres, du matériel scolaire (même usagers) mais également des livres scolaires, des dictionnaires, des livres de bibliothèque, des jeux, des cartables, des sacs mais également les vêtements, les chaussures….Enfin tous ce qui est nécessaire pour les enfants,  nous sommes preneurs. Les dons en espèces nous permettent de financer des travaux ou d'acheter du matériel qui nous manque. Il nous faut envisager la construction de nouvelles classes car certaines commencent à être surchargées.

Je sais que vous êtes énormément sollicités, il y a tant d’orphelinats et de centres pour enfants des rues. Pourtant, participer au développement d’une école, voir les enfants s’épanouir, les aider à acquérir les connaissances indispensables pour qu’ils deviennent des adultes capables d’assumer leur existence, c’est une expérience très enrichissante.

ecole-la-benediction--bibliothequeJe me déplace pour venir chercher les dons jusque chez vous sans problèmes.

Si vous êtes intéressé pour nous aider, vous pouvez me contacter.


Merci

Annie

Mon tél: 06 659 36 08

Je remercie les nombreux donateurs qui nous ont déjà aidés:
- Le Lions Club: construction de deux classes.
- Pointe-Noire Accueil: Création d'une bibliothèque et réfection des tableaux noirs.
- Socoba: don de bois pour fabriquer des bureaux.
- South Offshore: achats de bureaux.
- EAT: don de ciment pour la construction.
- Emerson: don de matériel.
- Groupe amis de chez Total: fabrication d'un portail et don d'argent pour des travaux.
- La Seigneurie: don de peinture.
- Divers dons de particuliers

Je vous joins ci-après les réflexions d’une de nos bénévoles venue un après-midi lire des contes aux enfants.

ecole-la-benediction-institTémoignage d'une bénévole Bénédicte Froger-Deslis: 

"On quitte le centre-ville, on roule en direction de Djeno. Juste avant le péage, nous bifurquons à gauche et pénétrons dans un dédale de rues cahoteuses et sableuses, quand le temps est clément ; en saison des pluies, les mares sont impressionnantes. L’école nous accueille avec sa devise placardée sur le fronton : « La Bénédiction : Espérance – Travail – Réussite ». D’entrée de jeu, on sait quels sont les objectifs de ce groupe scolaire. De chaque côté du portail, sont affichées des devises : « La satisfaction nous appartient » ; « La compétence dans l’action » ; « La joie d’être à l’école ». « Cadre idéal : des classes spacieuses et aérées ». On rentre le cœur léger, on a encore dans la tête le schéma idyllique de nos classes européennes. Et là, stupeur : une grande cour de sable gris, des salles de classe qui mériteraient un coup de peinture et de modernité.

Quarante élèves se lèvent à mon arrivée. « Bonjour, Madame » est clamé haut et fort. Ils ont la bouille ronde, les yeux étincelants, le sourire inné. Dans un silence que seules les mouches indisciplinées perturbent, je commence à lire des histoires d’enfants vivant dans des villages d’Afrique. À chaque fois que je lève le nez de mon texte, je découvre des visages émerveillés. On dirait que je suis le Père Noël apportant un trésor. Un enfant, surtout quand il est Africain, ne peut rester silencieux très longtemps. Je passe donc la parole ; filles et garçons commentent le récit, je leur demande quels sont leurs rêves : Exaucé sera Président de la République, Balbine désire écrire des livres, Monzo sera champion du monde. Mais tous précisent : « je veux aller à l’école jusqu’aux grandes études, celles qui me permettront d’avoir un métier ». Ils ont des cahiers riquiqui, pas une ligne n’est vierge, les stylos ne sont pas mordillés. J’entends les élèves de la classe d’à côté récitant d’une même voix une table de multiplication. Sonne la cloche, s’ébrouent les enfants : récréation. Et l’on crie, court, explose de joie. Nouvelle sonnerie, les rangs se forment, chacun rejoint son lieu du savoir. Je suis à nouveau face à quarante autres écoliers. Mêmes bouilles, même bonheur. 

On les quitte à regret, on se dit : la prochaine fois, je reviens avec des tonnes de cahiers, des stylos aux couleurs de l’arc-en-ciel, des gâteaux moelleux qui sentent bon le chocolat. On se dit : aider ces enfants, c’est aider le Congo, former les adultes de demain."

A BIENTÔT DANS NOTRE ECOLE ecole-la-benediction-classe

 

Back to top